Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Les pôles et les réseaux de recherche de l’Eurosystème/du SEBC

Dans le souci d’améliorer encore la collaboration entre les chercheurs du SEBC, les responsables des départements de recherche du SEBC ont décidé de lancer trois nouveaux pôles de recherche dans le courant de 2017. Ces pôles ont pour but de coordonner les efforts de recherche dans des domaines hautement prioritaires par la tenue régulière d’ateliers et la mise sur pied de projets conjoints en matière de recherche. Au cours de l’année, chaque pôle a tenu un atelier inaugural réunissant des chercheurs issus de différentes banques centrales du SEBC ainsi que des experts extérieurs. Deux réseaux de recherche de l’Eurosystème/du SEBC ont engrangé des progrès significatifs dans le courant de 2017. Le Wage Dynamics Network (WDN) a bouclé la troisième vague de son enquête couvrant plus de 25 000 entreprises issues de 25 pays de l’UE. La troisième vague examine le comportement des entreprises en matière de coût et de fixation des prix ainsi que l’incidence des différentes réformes structurelles visant un ajustement du marché du travail qui ont été mises en place entre 2010 et 2013. L’une des conclusions principales de cette nouvelle enquête tient en ce que les réformes majeures du marché du travail instaurées dans les pays qui ont été sévèrement touchés par la crise ont effectivement facilité l’ajustement du marché du travail. Le réseau sur le patrimoine et la consommation des ménages (Household Finance and Consumption Network, HFCN) coordonne la production de l’enquête sur le patrimoine et la consommation des ménages (Household Finance and Consumption Survey). Dans la foulée de la publication des résultats de la deuxième vague de l’enquête fin 2016, la recherche menée au titre du HFCN a, entre autres choses, examiné le rôle de l’hétérogénéité des ménages dans la transmission de la politique monétaire et sur la stabilité financière. À titre d’exemple, les chercheurs du HFCN ont estimé l’effet du récent programme d’achats d’actifs (asset purchase programme, APP) de la BCE sur les inégalités de revenus et de richesse. L’une des conclusions essentielles est que les mesures prises au titre de l’APP n’influencent que modestement l’inégalité de richesse, mais atténuent l’inégalité de revenus en réduisant les taux de chômage parmi les ménages à faibles revenus.

Les commentaires sont fermés.